LE SOLEIL

LE RAYONNEMENT

UV

Le soleil dope le moral et favorise la fabrication de vitamines D,oui ! Mais on oublie parfois qu’il peut aussi présenter des risques. En France métropolitaine, c’est entre le mois de mai et d’août que le rayonnement solaire est le plus intense.Alors toutes vos activités en plein air, que vous vous soyez dans votre jardin, à la terrasse d’un café, à la plage, à la montagne ou à la campagne, lorsque vous faites du sport ou tout simplement lorsquevous vous promenez….Protégez-vous pour que le soleil reste un plaisir !

Le Ministère de la Santé et des Sports.

Tout le monde est exposé au rayonnement UV, celui du soleil et celui de nombreuses sources artificielles utilisées dans l’industrie, le commerce et les loisirs. Le soleil émet de la lumière, de la chaleur et des rayons UV.

La région ultraviolette du spectre solaire correspond aux longueurs d’onde 100-400nm; elle est divisée en trois bandes (ci-joint).

En traversant l’atmosphère tous les UVC et près de 90% des UVB sont absorbés par l’ozone, la vapeur d’eau, l’oxygène et le dioxyde de carbone. Le rayonnement UVA est moins modifié par l’atmosphère.

HAUTEUR DU SOLEIL


Plus le soleil est haut dans le ciel, plus le rayonnement UV est important. Par conséquent, le rayonnement UV varie avec l’heure de la journée et le mois de  l’année. Hors de la zone tropicale, le rayonnement est maximal quand le soleil est au plus haut, dans la tranche horaire autour de midi pendant les mois d’été.



NEBULOSITÉ


Le rayonnement UV est maximal en l’absence de couverture nuageuse, mais peut cependant être important malgré les nuages. La diffusion peut avoir le même effet que la réflexion sur différentes surfaces et, par conséquent, augmente le rayonnement UV total.



ALTITUDE


Quand l’altitude augmente, la couche atmosphérique absorble moins de rayonnement UV, car elle est plus mince. Pour une augmentation de 1000 mètres d’altitude, le rayonnement UV augmente de 10 à 12%.

LATITUDE
Plus on se rapproche des régions équatoriales, plus le rayonnement UV est important.



OZONE


L’ozone absorbe une partie du rayonnement UV, l’empêchant d’atteindre en totalité sur la surface terrestre. L’épaisseur de la couche d’ozone varie avec la période de l’année, et même au cours de la journée.



RÉFLEXION PAR LA SURFACE TERRESTRE


Le rayonnement UV est plus ou moins réléchi ou diffusé en fonction de la surface: la neigne fraîche peut réfléchir jusqu’à 80% du rayonnement UV, le sable sec des plagges environ 15% et l’écume de mer présente à la surface des océans environ 25%.

D’après le Ministère de la Santé et des Sports, les ultraviolets peuvent provoquer des dommages irréversibles, et dans les cas les plus graves, mortels.
À trop forte dose, l’exposition aux UV provoque des brûlures, c’est le coup de soleil. La peau est rouge et douloureuse. Par la suite, elle pèle, signant la mort de millions de cellules.
Plus les couches profondes de la peau sont touchées, plus le coup de soleil est grave.
Parallèlement, la répétition des coups de soleil augmente fortement le risque de cancer cutané, d’autant plus s’ils se sont produits durant l’enfance.


VIGILEANCE ENFANCE

Avec une peau plus fine que celle de l’adulte et non préparée au soleil, l’enfant doit être au cœur de notre attention.
À la naissance, chaque individu dispose en effet d’un capital soleil qui l’aidera à lutter contre une quantité déterminée de rayons UV. Quand ce capital est épuisé, l’organisme n’est plus en mesure de réparer les dommages causés par le soleil. Or plus l’enfant s’expose tôt, plus il entame son capital soleil. Pour économiser cette réserve, la seule solution est donc d’adopter dès le plus jeune âge une protection efficace.


LES RISQUES

– Sur la peau: coups de soleil, vieillissement prématuré, allergies, cancers (mélanomes et carcinomes).
– Pour les yeux: lésions graves peuvent apparaître à court terme comme une ophtalmie (coup de soleil de l’oeil) ou à plus long terme comme la cataracte ou les dégénérescences de la rétine.

Pour communiquer sur le niveau de risque d’une exposition au Soleil, l’Organisation mondiale de la météorologie et l’Organisation mondiale de la santé recommandent d’utiliser une échelle universelle appelée Indice UV.

Cet indice chiffré (de 1 à 11+, c’est-à-dire 11 et plus) reflète l’intensité du rayonnement ultraviolet et son impact sanitaire sur la peau.

Il est assez facile de calculer le nombre de minutes que vous pouvez rester au soleil sans danger. Vous trouverez ci-dessous un chiffre d’indice UV correspondant à chaque phototype. C’est le seul chiffre à retenir.

Vous divisez ce chiffre par le niveau de l’indice UV et vous avez le nombre de minutes que vous êtes protégé.

Exemple :

Vous êtes du type 3, donc votre chiffre d’indice UV est 200. Quand l’indice UV est du niveau 7, vous divisez 200 par 7. Vous pouvez donc rester au soleil pendant environ 30 minutes sans danger. Si vous voulez/devez rester au soleil plus longtemps, vous devez vous protéger des rayons UV adéquatement.

D'après la Fédération contre le cancer.

PHOTOTYPE 1
TEMPS MAXIMUM SOUS LE SOLEIL
67 / INDICE UV
PHOTOTYPE 2
TEMPS MAXIMUM SOUS LE SOLEIL
100 / INDICE UV
PHOTOTYPE 3
TEMPS MAXIMUM SOUS LE SOLEIL
200 / INDICE UV
PHOTOTYPE 4
TEMPS MAXIMUM SOUS LE SOLEIL
300 / INDICE UV

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter